Aller directement au contenu.

Catalogue de publications

5 résultats trouvés

  1. La contamination des poissons par les toxiques - 3e édition

    Divers contaminants, tels que le mercure et les autres métaux, les biphényles polychlorés (BPC), les polybromodiphényléthers (PBDE) et les dioxines et furanes, sont détectés dans la chair des poissons du Saint-Laurent. Seul le mercure est présent dans des concentrations dépassant parfois les normes établies pour la consommation. Par rapport aux valeurs observées en 1976 et au cours de la période 1983?1997, on observe une diminution importante des teneurs en mercure et en BPC durant la période 2010?2014. Les changements les plus importants ont surtout été observés entre 1976 et la période 1983?1997. Des valeurs moyennes de mercure plus élevées que la norme canadienne de 0,5 mg/kg ont été observées dans le grand brochet au lac Saint-Louis, dans le secteur des îles de la Paix. Les teneurs en PBDE sont demeurées relativement stables lors de la période étudiée (2002?2013) et ne sont pas considérées comme présentant un risque significatif pour la santé humaine. Aucune norme n’a été établie pour les PBDE. De 2001 à 2013, les teneurs en dioxines et furanes sont demeurées faibles et relativement stables. Toutes les teneurs en équivalent toxique à la 2,3,7,8?TCDD mesurées dans la chair des poissons sont inférieures à la norme de 3,5 ng/kg établie par l’Union européenne. En ce qui concerne la faune terrestre piscivore, les teneurs en mercure excédaient le critère de 0,057 mg/kg à tous les sites. Quant aux teneurs en BPC et en PBDE mesurées dans le meunier noir entier durant la période 2010?2014, elles excédaient le critère de 160 µg/kg (BPC) et le critère de 3 à 44 µg/kg (PBDE) à plusieurs sites situés près de Montréal et au lac Saint-Pierre. Pour ce qui est des teneurs en équivalent toxique à la 2,3,7,8?TCDD, elles excédaient occasionnellement le critère de 0,66 ng/kg près de Montréal.

    • Denis Laliberté
    • Publié  :